Cela a commencé d’un constat que le Cloud Privé coûte énormément cher pour les entreprises sur une utilisation souvent à 60% de sa capacité et de l’investissement de départ auquels s’ajoutent les prix de maintenance, gestion matériel et logiciel.

Le cloud public propose aux particuliers et aux entreprise un ensemble de services de calcul offerts par des fournisseurs tiers comme Azure, AWS, GCP ou Flexible Engine. Ces services reposent sur le modèle standard du Cloud computing avec une capacité de monter en charge horizontalement et verticalement parlant avec une utilisation à l’usage ( Pay-as-You-Go) qui va converger les entreprises du CAPEX vers de l’OPEX qui est plus intéressant pour ces dernières.

L’accès aux différents services du Cloud Public est possible via internet via des interfaces web en HTML5 ou bien par des outils spécifiques à chaque fournisseur. La connexion depuis les data centers On-Promise des entreprises qui souhaitent faire de Hybridation se fait via des liens dédiés en VPN Business en 1G ou 10G.

On retrouve des offres de service en partant de simples machines virtuelles Windows/Linux, vers du stockage Objet, outils de sécurité mais aussi des offres d’applications managées pour faire du Big Data ou de l’IOT. Parmi les principaux avantages de l’utilisation d’un Cloud public :

  • Utilisation facile et économique car les coûts associés au matériel, aux applications et à la bande passante sont à la charge du fournisseur.
  • Evolutivité et robustesse avec les offres sur différent AZ et régions.
  • Pas de gaspillage des ressources car vous payez uniquement ce que vous utilisez.

À la différence des clouds privés, le cloud public permet aux entreprises de réaliser des économies sur les coûts d’achat, de gestion et de maintenance d’une infrastructure matérielle et applicative en locale, à charge pour le fournisseur cloud d’assurer la gestion et la maintenance du système.

On retrouve également des extensions du cloud public en locale chez les clients qui souhaitent avoir un accès aux applications en locale et dans le cloud à partir du réseau intranet. La gestion de la sécurité et des conformités aux reglements locaux sur la sécurité du SI reste à la charge du fournisseur ce qui resprésente une économie conséquente.

La haute disponibilité et la redondance des système est assurée par les notions de Availability Zone et les régions en muti-site avec une connexion haut débit inter-data centers.

En conclusion, la migration vers le Cloud Public est un choix stratégique pour certaines entreprise pour faire des économies d’un côté mais aussi pour répondre à une présence international au plus proche des utilisateurs et des clients.