Le Cloud est le sujet dont tous les responsables d’entreprise parlent aujourd’hui pour digitaliser leurs SI et réduire leurs TTM (Time To Market). Tout a commencé avec la virtualisation sur une capacité de mutualisation d’un serveur pour faire tourner plusieurs machines virtuelles. L’arrivée du Cloud public change notre façon de consommer les ressources car, on ne paie que ce qu’on consomme PAYG ( Pay As You Go.

L’utilisation du Cloud Public peut se faire de différentes façons en IaaS, PaaS, SaaS..etc mais on ne sait pas exactement quelle est la matrice de responsabilité entre le client et son fournisseur. Dans cet article, nous allons définir et examiner ensemble la différence entre : IaaS, PaaS, SaaS et une infrastructure On-Premise ( Cloud Privé).

Tout DSI ou chef d’entreprise qui envisage de passer au Cloud, que ce soit pour le déploiement d’applications, Boutique en ligne ou d’infrastructures, il est très important de comprendre les différences, avantages et inconvénients des différents services en ligne.

On-Premise (Cloud Privé)

Le Cloud Privé, signifie que le le client possède sa propre infrastructure dédiée à lui et sur laquelle il est le seul à avoir des machines et applications qui tournent dessus. Ce choix est généralement fait quand une entreprise souhaite gérer toutes les couches de son système d’information (Hardware, Stockage, Réseaux, Sécurité ..etc). Le client va aller poser ses équipements chez un infogérant en data center et puis gérer toute la partie plan de reprise d’activité inter-data center et protection de données (RTO,RPO).

Le choix d’un Cloud Privé implique un investissement important en CAPEX pour l’achat du matériel qui a une durée de vie généralement de 5 ans. La gestion des mises à jour et de toute la maintenance hardware et software est sous la responsabilité du client et cela demande des compétences sur différents niveaux.

Les solutions de virtualisation private les plus connu sur le marché : VMware, Hyper-V, RedHat Virtualization…etc

Cloud Public – IaaS

L’IaaS, ou Infrastructure as a Service, fonctionne de la même manière que le matériel informatique traditionnel (c’est-à-dire les serveurs, les réseaux, les systèmes d’exploitations) mais fonctionne de manière virtuelle.

Le fournisseur IaaS va mettre à disposition de ses clients des services en offres virtuelles donc pas besoin d’acheter le matériel et se soucier du câblage, alimentation électrique et sécurité au niveau du data center. On peut commander une machine virtuelle avec un OS à la demande, Linux par exemple et puis installer ce qu’on veut dessus comme application.Ce dernier (fournisseur) offre un cloud computing flexible ainsi qu’un contrôle total de l’infrastructure pour votre entreprise.

Les providers IaaS les plus connus sur le marché aujourd’hui : Amazon Web Services, Azure, Flexible Engine, Google Compute Engine.

Cloud Public -PaaS

PaaS (Platform as a Service) est un environnement complet de développement et de déploiement dans le Cloud, avec des ressources qui vous permettent de fournir tout ce qui est nécessaire et indispensable à vos développeurs. Les applications peuvent être simple ou très complexes en fonction des besoins de chaque client. Ce modèle permet aux développeurs de se concentrer sur le logiciel d’application sans avoir à gérer les systèmes d’exploitation, les mises à jour logicielles et d’autres questions d’infrastructure.

Les responsables informatiques doivent simplement faire la gestion de la partie applicative au niveau configuration technique et fonctionnelle. Parmis les offres PaaS, citons Azure AD, le Google App Engine et Apple Developer Xcode.

Cloud Public -SaaS

Le SaaS (Software as a Service) est aujourd’hui le plus utilisé et le plus répandu en fournissant des logiciels à utilisation direct au travers de votre navigateur web comme Gmail, Office 365, Teams et pleins d’autres offres sur le marché.

Le but de ce genre d’offre est de proposer aux clients des solutions clé en main en lui évitant les aspects techniques tel que l’installation sur les postes de travail individuel. Les systèmes d’exploitation, les applications, les données, les serveurs, le stockage, le réseau, la sécurité…etc. sont tous gérés par le fournisseur de service. La seule est unique tâche du responsable informatique est de s’occuper que des accès utilisateurs et de son utilisation.

Comment Choisir ?

Les principales différences entre les modèles IaaS, PaaS et SaaS résident dans la matrice de responsabilité et le coût évidemment.

iaas-paas-saas-comparison-1024×759 FRDelphisoft France
Matrice de responsabilité en fonction de l’offre

En modèle SaaS, vous avez moins de contrôle car, le fournisseur gère les applications, les données, les systèmes d’exploitation, le stockage, le réseau, sécurité etc. avec un coût est relativement faible. Les offres SaaS sont une option idéale pour les petites entreprises et star-up qui cherchent à utiliser des logiciels performants, agiles, nouveaux et aussi pour réduire leurs coûts surtout pour une entreprise avec un CA qui varie selon, la saison et les années.

En modèle PaaS, vous allez avoir un contrôle de vos applications, de vos données alors que votre fournisseur gère le système d’exploitation, les logiciels intermédiaires, le runtime, etc. avec un coût qui varier en fonction de votre application. Pour une entreprise qui cherche à gérer son application avec les données uniquement sans prise de tête sur les couches sous-jacentes (os, réseau, stockage, ..), le PaaS est un très bon choix à condition d’avoir les compétences nécessaires pour la gestion de votre application.

On va conclure avec le modèle IaaS qui va vous proposer un contrôle complet de votre infrastructure sauf la partie Hardware et Data Center. Les investissements serveur, réseau, stockage sont gérés par votre fournisseur de service et vous allez uniquement consommer les serveurs virtuels, compte stockage, FW en mode Software avec un abus de langage. Le coût est plus élevé que les autres modèles de cloud computing en raison de la plus grande complexité des services offerts et des compétences variées qui seront nécessaires dans votre équipe.

Conclusion

Le choix d’une offre à la place d’une autre dépend des besoins de votre entreprise. La tendance des grandes entreprises aujourd’hui est de faire plus de d’hybridation au niveau de leurs systèmes d’informations en consommant certains services en mode SaaS ou un débordement vers le cloud public comme une externalisation du backup avec une option WORM NAKIVO. En vue de l’investissement conséquent pour faire un cloud privé, de nombreuses PME adoptent également des services basés à 100% sur le Cloud Public.