La suite Microsoft Office 365 est devenue un outil indispensable pour les entreprises qui se veulent digitales et qui souhaitent proposer à leurs collaborateurs une solution complète pour le télétravail et multi-supports. On retrouve dans la suite Office 365 Word, Excel, OnDrive, SharePoint Online, Teams, Boite E-mail… essentiels pour le bon fonctionnement d’une structure, de ce fait, une bonne politique de sauvegarde devient vitale pour se préparer à tout éventuel crash, problème techniques et éviter toute perte de données.

Dans le précédent article, j’ai fait une présentation de la solution de sauvegarde NAKIVO. Dans cet article, nous allons voir ensemble la sauvegarde de Microsoft Office 365 à partir d’une machine virtuelle dans Azure qui embarque la version v10.0.1 de NAKIVO.

Le lien pour avoir les informations nécessaire sur le site de NAKIVO for Office365 : HERE

Laboratoire

Notre laboratoire se compose des éléments suivants :

  1. Une machine virtuelle sous Ubuntu 18.04-LTS avec l’application NAKIVO Backup & réplication en version 10.0.1 (Tenant Azure 1). Installation manuelle sur la machine car Azure ne propose pas encore une image pré-configurée de NAKIVO sur Azure.
  2. Un compte Microsoft Office 365 sur notre propre nom domaines architecture-cloud.fr avec deux licences Business Basic ( Tenant Azure 2 – Custom Domain)

Installation de NAKIVO sur Ubuntu 18.04-LTS

Machine Ubuntu 18.04-LTS sur Azure

L’installation de la machine est terminée, on va se connecter dessus en mode SSH avec son IP public 20.199.8.12 :

Connexion en mode SSH sur la machine

Téléchargement du paquet NAKIVO v10.0.1 avec la commande :

wget https://d96i82q710b04.cloudfront.net/res/product/NAKIVO_Backup_Replication_v10.1.1.48504_Installer-TRIAL.sh
Téléchargement de NAKIVO v10.0.1

Une autorisation de droits pour notre package est nécessaire pour qu’on l’installe :

chmod +x NAKIVO_Backup_Replication_v10.1.1.48504_Installer-TRIAL.sh

Exécution de l’installation

Lien vers le site support NAKIVO pour la procédure d’installation : ici

Configuration du Network Security Group sur la VM Azure

L’ouverture du flux TCP 4443 est indispensable car la communication entre le serveur de Backup NAKIVO et Office 365 passe au travers le port 4443 qu’on doit ouvrir sur notre VM Azure en mode inbound et outbound au niveau du NSG Subnet.

On peut enfin aller sur la console NAKIVO et la configurer pour un job régulier :

Dans la console web, dans l’inventaire, nous configurons le compte Microsoft 365 en ajoutant l’ID locataire, l’ID client Azure et le mot de passe.

Configuration des droits pour le backup d’application Azure

L’inscription à Microsoft Office 365 se fait en ligne et vous avez la possibilité de configurer votre propre tenant personnalisé avec le domaine de votre choix. Pour ma part, j’ai pris une offre Office 365 Basic avec deux licences sur le nom de domaine : architecture-cloud.fr

Pour créer un tenant avec votre propre nom de domaine personnalisé, une validation de votre part est nécessaire pour confirmer que vous êtes bien le propriétaire en ajoutant une entrée MX ou TXT sur votre configuration DNS.

Sur la page web du portail Microsoft Azure, cliquez sur Azure Active Directory

Dans le volet de navigation situé sur le côté gauche de la page, sélectionnez Inscriptions d’applications et cliquez sur +Nouvel Inscription.

Mettez le nom de votre application par exemple : NAKIVO_OFFICE365-Backcup et choisissez le type de compte pris en charge puis cliquez sur s’inscrire

Une fois l’application crée, récupérer les deux informations suivantes : ID tenant et ID Application

La suite de l’article par —–> ici