Tout ce que vous devez savoir sur l’infrastructure as Code (IaC)

4.5
(2)

Table des matieres

L’infrastructure as Code (IaC) est une révolution pour la création de nos infrastructures informatique. Traditionnellement, l’infrastructure était gérée plus ou moins manuellement. Cela est vite devenu problématique avec l’explosion du nombre d’équipements, de machines virtuelles et d’applications à exploiter et à maintenir en conditions opérationnelles.

Nous sommes à l’air du cloud, les changements d’architectures et l’évolution des applications sont rythmé es par le marché et l’agilité. Netflix, Spotify, Google effectuent des centaines de déploiements par jour en s’appuyant sur une automatisation maximale.

Au fil du temps, l’automatisation des infrastructures est devenue nécessaire en raison de la charge de production sur nos équipes d’exploitation. C’est pour cela que l’IaC est une avancée majeure pour traiter plus facilement les infrastructures avec le codage.

Mais l’IaC n’a pas toujours existé et il fut un temps où les tâches DevOps étaient effectuées de manière assez différente.

Il était une fois DevOps

DevOps est une méthodologie de développement de logiciels qui met l’accent sur la communication, la collaboration et l’intégration entre les développeurs de logiciels et les équipe opérationnelles responsables de l’exploitation des applications. L’objectif de DevOps est de raccourcir le TTM (Time To Market) et de fournir une livraison continue de nos application ou des fonctionnalités.

L’approche DevOps de développement comprend communément appelé CI/CD ( Continuous Intégration & Continuous Delivery) l’intégration et la livraison continues. Afin d’atteindre ces objectifs, les équipes DevOps utilisent une variété d’outils et de techniques, notamment l’automatisation, la surveillance et la gestion de la configuration.

Le rôle d’Infrastructure as Code est d’aider la mise en œuvre des pratiques DevOps.

Le monde d’avant l’IaC

Avant Infrastructure as Code, les administrateurs système provisionnaient et configuraient manuellement les serveurs. Il s’agissait d’un processus long et sujet à plein de risques d’erreurs. L’IaC automatise ce processus, le rendant beaucoup plus rapide et plus fiable.

Auparavant, tout était fait manuellement, comme la mise en place/installation des serveurs ou leurs configurations réseau par exemple. Ils devaient également être adaptés à différents environnements comme DEV, TEST ou PROD.

L’automatisation : C’est quoi son rôle ?

L'IaC débarrasse les développeurs de la majorité du travail de provisionnement. Ils n’ont qu’à exécuter un script pour que leur infrastructure soit prête à fonctionner. 

Les outils IaC tels que Puppet, Chef et Ansible vous permettent de gérer votre infrastructure à l’aide de code d’une manière centralisée et sécurisée. On retrouve également, Terraform qui vous offre la possibilité de définir et décrire vos ressources, infrastructure et services dans des fichiers JSON déclaratifs. Terraform va venir aussi gérer le cycle de vie de votre infrastructure. Cela facilite le suivi des modifications, l’annulation des modifications en cas de problème et l’automatisation des tâches.

L’utilisation d’IaC peut vous aider à accélérer votre cycle de développement, à améliorer la gestion de vos serveurs et à rendre votre infrastructure plus fiable, plus flexible et agile.

Comment définir l’IaC?

En termes simples, l’Infrastructure as Code (IaC) est le processus de gestion et de provisionnement des infrastructures informatiques via des fichiers de définition lisibles par machine, plutôt qu’une configuration matérielle physique ou des outils de configuration interactifs.

L’IaC n’est pas un nouveau concept, mais sa popularité est montée en flèche ces dernières années en raison de l’essor du cloud computing (en français « informatique en nuage ») et du besoin d’une plus grande agilité et de pratiques DevOps. Avec l’IaC, les administrateurs système peuvent automatiser le provisionnement et la gestion de l’infrastructure, ce qui facilite le déploiement et la gestion d’environnements complexes.

Les avantages de l’IaC

Après avoir abordé le sujet du DevOps et expliquer ce qui se passait avant l’IaC et après l’automatisation, il nous faut lister les différents avantages de l’utilisation d’IaC :

  • Vitesse et agilité: L’IaC vous permet de provisionner et de déployer rapidement l’infrastructure, sans avoir besoin d’effectuer une configuration manuelle. Cela peut faire gagner beaucoup de temps par rapport aux approches traditionnelles.
  • Fiabilité: L’IaC peut vous aider à améliorer la cohérence et la prévisibilité de vos déploiements. En utilisant des fichiers de définition, vous pouvez vous assurer que votre infrastructure est toujours déployée de la même manière. Cela peut aider à éviter les erreurs et à améliorer la fiabilité globale. Les outils d’IaC permettent aussi  d’empêcher la dérive de la configuration qui peut entraîner des problèmes tels que des environnements de serveur désynchronisés et des vulnérabilités de sécurité.
  • Meilleure collaboration: L’utilisation d’IaC permet à différentes équipes de travailler ensemble plus efficacement sur des projets d’infrastructure. En partageant des fichiers de définition, les équipes peuvent facilement comprendre le travail de l’autre.

Différentes catégories et phases de tâches automatisées par IaC

Il existe de nombreux outils IaC sur le marché,et la raison est assez simple. Un outil ne peut pas traiter les 3 principales catégories de tâches en plus des deux phases existantes par lui-même.

Les trois principales catégories de tâches concernent le provisionnement de l’infrastructure (provisionnement du serveur, du réseau, des utilisateurs et des services), la configuration de l’infrastructure provisionnée et le déploiement des applications.

Quant aux phases, nous avons une phase de configuration initiale (installation et configuration du logiciel) et une phase de maintenance (mise à jour du logiciel et modification des configurations). Il n’est pas rare d’utiliser plus de deux outils IaC car il peut y avoir besoin de couvrir des catégories et des phases distinctes.

La différence entre les outils IaC

Puisqu’ils couvrent des tâches diverses, il est naturel que les outils IaC diffèrent dans leur mode de fonctionnement afin de rester efficaces.

  • Déclaratif vs procédural : un outil déclaratif exige le résultat attendu alors que le procédural renvoie aux étapes pour aboutir au résultat.
  • Infrastructure mutable vs infrastructure immuable : l’immuable consiste à toujours changer l’ancien serveur par un nouveau tandis que la mutable applique les modifications sur le serveur sans le remplacer.
  • Outil agent vs outil sans agent : un agent s’exécute en arrière-plan d’un serveur et est responsable de la mise à jour de la gestion de la configuration. Les outils agents ont un agent préinstallé, mais les outils sans agent ne nécessitent pas l’installation d’un agent.

En conclusion : Une transition à ne pas rater

L’Infrastructure as Code est un élément crucial de la méthodologie DevOps. Après avoir choisi le cloud comme étape initiale pour résoudre de nombreux problèmes causés par la gestion informatique manuelle, l’IaC est la prochaine étape logique afin de passer au stade supérieur.

L’IaC permet au cloud d’atteindre son plein potentiel et d’offrir une aide aux développeurs, aux équipes opérationnelles et d’accélérer le TTM de votre entreprise.

Etiquettes :

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre d'avis : 2

Soyez le premier à donner votre avis

Qui suis-je ?

Une grande passion pour les nouvelles technologies et l'innovation, je suis toujours prêt à relever de nouveaux challenges et surmonter les défis pour atteindre mes objectifs !

La formation, l'amélioration continue, la remise en question sont ancrées dans mon ADN pour assurer un delivery continue de soi chaque année.

Un appétit d'ogre pour : la rencontre de nouvelles personnes, le travail en équipe, le Brain Storming et le partage de connaissances diverses sur la Tech, l'histoire de l'Homme, l'astronomie, l'énergie, l'Eco-Conception, l'Agroécologie et la sociologie.

N'hésitez pas à me contacter, je serai ravi de partager avec vous mon expérience ainsi que la vôtre.

Certifications
Categories
Etiquettes
Ces articles pourraient vous intéresser...
Azure Cloud
Architecture Hub & Spoke sur Azure

La standardisation et la réutilisation de modèles d’architectures est une pratique courante dans le développement logiciel, dont, on peut s’inspirer dans les topologies réseau cloud. Le modèle Hub-and-Spoke est une topologie réseau de plus en plus adopté par les clients sur Azure.

Lire la suite »
Hybride Cloud
La différence entre Cloud Privé, Cloud Public et Cloud Hybride ?

On peut résumer la différence principale entre les deux en disant que le Cloud Public utilise une infrastructure partagée et le Cloud Privé une infrastructure dédiée. Cela semble être très simple à dire mais, la réalité est autre et plus complexe. On a l’émergence sur Cloud Hybride aussi qui vient faire le pont entre les deux clouds précédents.

Lire la suite »

Inscrivez-vous a la Newsletter